Webconférence: Sowa Rigpa, l’Art tibétain de la guérison

Une émission de CTVM-TV

A l’invitation de la web-tv CTVM-TV « Les Clés Terrestres du Vivre Mieux »  (https://www.ctvm-tv.com/), j’ai eu l’occasion de présenter Sowa Rigpa, l’Art tibétain de la guérison lors d’une web conférence le mercredi 26 octobre 2016.

De la même façon qu’on désigne la médecine traditionnelle indienne par le mot Ayurveda, littéralement la science ou la connaissance de la vie, la médecine traditionnelle tibétaine est désignée sous le terme Sowa Rigpa.

Sowa Rigpa signifie la connaissance de la guérison, ou encore l’art de guérir, mais cela ne révèle qu’un aspect. En effet, Sowa Rigpa signifie également la nourriture de la conscience.

Ces deux aspects conjugués de Sowa Rigpa en font une médecine holistique unique intégrant les besoins physiques, mentaux, spirituels, voire environnementaux des individus.

Webconférence à voir ou revoir sur la chaîne CTVM-TV: https://www.ctvm-tv.com/

ou sur Youtube https://www.youtube.com/watch?v=eO6TctCrq5k

 

Anatomie subtile et respirations de purification

L’association Yoga ensemble m’a offert l’opportunité de présenter brièvement l’anatomie subtile et les respirations de purification ce dimanche 24 avril 2015, dans le cadre du week-end Yoga Bien-être.

L’anatomie subtile

Notre corps physique est constitué de tissus (musculaires, osseux, etc.) dont certains vont prendre la forme de tubes ou canaux. Ce sont les vaisseaux sanguins, nerfs, etc..

Ils sont parfaitement observables, pour peu qu’on aie un chirurgien sous la main :), et sont donc dotés d’une réalité anatomique. Ces canaux permettent à l’énergie de circuler, tels l’énergie de chaleur ou l’influx nerveux électrique. Cette énergie véhicule des informations: le sang transporte les hormones messagères de nos émotions et l’influx nerveux transmet des signaux de douleur, de détresse ou encore des signaux de commande.

Si notre corps était un pays, les canaux en seraient les autoroutes, routes, chemins, les fleuves, rivières… et les canaux fluviaux.

Mais ce n’est pas tout. Notre corps renferme des canaux plus subtils, dépourvus de réalité anatomique. Ils sont comparables aux couloirs aériens: invisibles mais néanmoins bien réels. Ces canaux subtils véhiculent l’énergie vitale.

canaux d'énergie subtile
Canaux d’énergie subtile

De la même façon que les arbres ont un tronc, des branches, des feuilles et des nervures, ces canaux ont de multiples ramifications. Ils portent le nom tibétain de rTsa (littéralement: les racines). Les canaux peuvent s’enrouler et former des roues. L’énergie circulant dans ces roues tourbillonne en vortex. Ces roues en mouvement se nomment Khorlo en tibétain, tandis qu’en sanscrit on les appelle Chakra. Le système tibétain considère 5 khorlo principaux (et non pas 7 chakra comme le système indien), reliés aux 5 éléments ainsi qu’aux 5 sagesses représentées par les 5 Dhyani Bouddhas, les Bouddhas vainqueurs.

Tout ceci constitue le domaine de l’anatomie subtile.

Ces canaux peuvent être simplifiés en trois canaux vitaux appelés les 3 mères ou les 3 reines.

Les 3 mères

Le canal central monte de la base au sommet du crâne. Il est relié à l’élément Air et à l’énergie rLung, ainsi qu’au poison mental du désir-attachement, de l’avidité. On le visualise généralement en bleu.

Le canal de droite part du canal central à 4 doigts sous le nombril, puis s’élève sur le côté droit du corps et débouche par la narine droite. il est relié à l’élément Feu et à l’énergie mKhrispa, ainsi qu’aux poisons mentaux de la colère et de la haine-aversion. On le visualise généralement en rouge.

De la même façon, le canal de gauche s’élève depuis le même point central à 4 doigts sous le nombril, jusqu’à la narine gauche. il est relié aux éléments Terre et Eau et à l’énergie Badkan, ainsi qu’aux poisons mentaux de l’ignorance et la confusion mentale. On le visualise généralement en blanc.

Les 9 respirations de purification

La pratique des 9 respirations de purification permet au quotidien de nettoyer les 3 canaux et de participer à l’éviction des 3 poisons mentaux associés. Cette pratique est illustrée par mon amie Anastasia dans la vidéo suivante.

N’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact si vous avez des questions ou si vous souhaitez prendre rendez-vous. Bonne pratique !

Toudjéché !

Tou djé ché ! Merci !

Après cette première conférence champenoise sur la médecine tibétaine Sowa Rigpa et l’atelier de découverte de la moxibustion mongole Hor-Me,

me voici de retour en Normandie, le coeur rempli de tous ces sourires.

Merci à l’association « Les clés du Bien-Vivre«  pour l’organisation des activités de ce week-end. Un grand merci à Sylvie et Isabelle, merci pour votre accueil chaleureux et votre bienveillance.

Je n’oublie pas les participants à la conférence ni les curieuses/curieux qui ont osé venir découvrir cette pratique ancestrale qu’est le Hor-Me, la moxibustion mongole.

J’ai pris beaucoup de plaisir en votre compagnie.

Vous êtes plusieurs à m’avoir demandé de revenir. Eh bien, c’est certain, je reviendrai l’année prochaine !

  • Sowa Rigpa l'Art tibétain de la guérison