Joyeux Losar 2018

Aujourd’hui 16 février 2018 nous entrons dans l’année du Chien de Terre.

Le Chien est d’une nature honnête et loyale, et possède le sens de la justice.

La Terre renvoie au centre de toutes choses. Son symbole est un carré, la forme la plus stable. L’énergie de la terre est une énergie de solidification, de cristallisation et d’ancrage. Cette force est lente mais néanmoins puissante. Elle concrétise et stabilise. Les vertus de la Terre sont un sens du réalisme et du concret.

Dans l’ancienne religion chamanique tibétaine, les cinq éléments sont associés à cinq facteurs énergétiques qui soutiennent notre vie :

  • La (l’âme vitale, l’esprit),
  • Sok ou Vitalité,
  • Wangthang ou Pouvoir personnel, en lien avec la capacité à atteindre nos objectifs. C’est l’élément qui gouverne l’année. Quand on parle de l’année du chien de Terre, cela signifie simplement que l’élément du Wangthang est la Terre.
  • ou énergie de santé physique
  • LungTa (littéralement « Cheval du souffle ») unifiant Sok, et Wangthang et symbolisant la chance et la capacité à éloigner les mauvaises circonstances.

En cette année du chien de Terre, les facteurs énergétiques sont les suivants :

La Sok Wangthang LungTa
Feu Terre Terre Bois Métal

 

Par nature, l’élément de la vitalité Sok du chien est la Terre. Puisque le pouvoir Wangthang de l’année est la Terre, la Terre est doublement présente cette année !

Les astrologies tibétaine et chinoise nous enseignent que la Terre engendre le Métal, c’est-à-dire qu’il est potentiel au sein de la Terre. On parlerait ici volontiers de minerai, de métal précieux. Bien que moins virulente que l’an passé, l’énergie du métal sera donc encore présente cette année, apportant clarté et fermeté. Notre capacité à attirer à nous les conditions favorables seront liées à notre parfait alignement à nos convictions profondes.

Cette année sera à n’en pas douter une année constructive, mais attention, le pragmatisme est de mise et la mise en œuvre est lente ! Il conviendra d’assumer sa posture avec fermeté, tout en restant centré dans l’espace du cœur et en renforçant son ancrage à la Terre. C’est également le moment d’apporter sa contribution au service de la collectivité et de la Terre-mère.

Notre belle planète Terre souffre et il est plus qu’urgent d’en prendre soin.

Œuvrez en faveur de l’environnement, intéressez-vous au jardinage en biodynamie, prévoyez un sac poubelle pour vos promenades dominicales et profitez-en pour nettoyer les chemins, les fossés, les plages. Vous ferez du bien à votre corps, à votre âme et à la planète !

Au Tibet, il est important de maintenir l’harmonie entre l’homme et l’environnement, car notre LA intérieur est lié au LA extérieur. Les deux sont interdépendants. Souiller ou détruire notre habitat revient à menacer notre vie !!

Cela nous renvoie à la notion plus moderne d’écoresponsabilité.

A bien y réfléchir, quelle est la frontière entre intérieur et extérieur ? Nous sommes constitués des mêmes éléments que la planète. Notre corps, nos corps humains et animaux, nos organismes végétaux sont la Terre. Les minéraux sont la Terre. Ils sont en nous autant qu’au dehors. Nous-mêmes sommes un écosystème constitué de plusieurs milliards de microorganismes vivants.

Le respect de l’environnement passe par le respect de soi. Consommer des produits industriels transformés, adopter un style de vie inapproprié, rogner sur notre sommeil, nous le faisons tous à un moment ou un autre. Cette année du chien de Terre nous offre l’occasion d’amener tout cela à la conscience et de s’appuyer sur nos connaissances, nos compétences et renforcer nos bonnes pratiques individuelles, sociales et spirituelles.

Que nous dit la médecine traditionnelle tibétaine Sowa Rigpa ?

D’un point de vue médical, il faudra veiller à bien prévenir tout déséquilibre de la rate, de l’estomac et plus généralement de l’énergie Badkan. Soutenir Medrod, la chaleur digestive est primordial, en ce qu’une bonne digestion est un pilier central de la santé. Cela sera d’autant plus valable si vous êtes d’une constitution combinée de Badkan* et d’une autre énergie, voire « carrément » d’une constitution majoritairement Badkan.

L’Eau est encore absente cette année, ce qui pourra affecter également les reins, surtout si l’énergie mKhrispa* est prédominante dans votre constitution tibétaine. Pensez à bien vous hydrater tout au long de la journée.

Je me tiens à votre disposition et reste à votre écoute, si vous souhaitez connaître votre constitution et l’alimentation et le style de vie appropriés, ou encore procéder à un bilan énergétique tibétain.

N’hésitez pas à me contacter, je me réjouis de vous revoir ou de faire votre connaissance.

Contact

En attendant, Tashi Delek ! Portez-vous bien !

*Pour en savoir plus sur la nature des différentes énergies vitales rLung, mKhrispa et Badkan, lire ici mon article paru dans la revue Biocontact.  

Laisser un commentaire