La Médecine Tibétaine

La Médecine Traditionnelle Tibétaine (MTT) fait partie des 3 grandes médecines orientales, les deux autres étant la médecine traditionnelle indienne (Ayurveda) et la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

La Médecine Traditionnelle Tibétaine est un des plus anciens systèmes de soins au monde, dont les racines remontent à l’Antiquité. Cette « science de guérison » (Sowa Rigpa en tibétain) mêle de façon unique les connaissances autochtones du Tibet prébouddhique (le Bouddhisme n’y ayant été introduit qu’au VIIIème siècle après JC) à différents apports de l’Inde, de la Perse, de la Grèce et de la Chine.

La Médecine Traditionnelle Tibétaine est une science médicale qui traite des besoins physiques, émotionnels et spirituels de l’individu grâce à un système intégré original.

La santé est vue comme un état d’équilibre dynamique entre les énergies vitales, les constituants physiques et les excrétions du corps.

Tout ceci est en perpétuel mouvement, et un style de vie ou une alimentation inadaptés, des mauvais comportements et attitudes négatives peuvent entraîner des déséquilibres énergétiques permettant ainsi à la maladie de se développer.

La médecine tibétaine considère que la santé physique dépend de l’équilibre des trois humeurs.

La MTT possède une philosophie complète, une conception du monde et un système d’anatomie subtile associée à des pratiques qui lui sont propres.

Sowa Rigpa n’est pas seulement une science, mais aussi un art, une philosophie et une façon de vivre soutenus par des principes spirituels forts.

Ce système complexe de soins offre des traitements à la fois pour le corps et l’esprit.

La médecine tibétaine utilise différentes méthodes pour évaluer l’état de santé d’une personne :

Comme en Occident, un médecin tibétain examinera visuellement son patient et le questionnera sur ses symptômes et leurs conditions d’apparition et de développement. L’écoute active est très importante.

Il analysera d’éventuels dysfonctionnement des organes internes par une lecture originale des pouls, et observera un échantillon d’urine, qui est vue comme un miroir reflétant tous les changements affectant le corps. Ces deux dernières pratiques sont propres à la médecine tibétaine.

La Médecine Tibétaine est applicable:

1.  De façon préventive:

Pour maintenir l’état de bonne santé physique et mentale, le praticien donne des conseils d’alimentation, et de comportement, de style de vie, dépendant de la typologie du patient, de la saison, du lieu de vie, etc. Il peut ainsi conseiller la consommation de certains aliments, certains modes de cuisson, la pratique de telle ou telle activité physique, de différents exercices de respiration, de yoga, etc.

 2.  De façon curative, à des fins thérapeutiques:

Pour rétablir la bonne santé, en plus des deux premiers axes que sont l’alimentation et le style de vie, le praticien de médecine tibétaine puise dans une pharmacopée composée de phytothérapie ou d’extraits minéraux, et choisit la ou les thérapies appropriées dans un arsenal de thérapies externes (massages, moxibustions, ventouses, compresses, balnéothérapie, bâtons, acupuncture, etc.)

Il n’y a pas de recette toute faite, et le traitement dépend autant du patient que du déséquilibre à traiter.

Il n’y a pas de pilule miracle, et le patient est partie prenante, acteur de sa santé. Il prend conscience que ses attitudes mentales et ses différents comportements (alimentaire, hygiénique, physique, etc.) peuvent devenir une source d’ennuis… ou de bien-être. Il apprend alors comment garder un esprit calme et un corps en bonne santé et en bonne forme physique.

Laisser un commentaire